Offre de la semaine

CBD et médicament

medicament

CBD et médicament : quelles interactions médicamenteuses et contre-indications ?

Le cannabidiol, aussi appelé CBD, est une molécule issue d’une sous-espèce du chanvre qui a de nombreuses vertus.

S’il n’est en aucun cas un médicament, il peut permettre de soulager différents symptômes comme l’anxiété, les insomnies… etc et d’accompagner le traitement de différentes pathologies, comme, par exemple, la sclérose en plaques ou la fibromyalgie. Cependant, qu’en est-il des interactions entre CBD et médicaments ? Quelles sont les contre-indications existantes et connues ?

Dans cet article, nous vous présentons l’état des connaissances actuelles sur les interactions médicamenteuses du CBD.

À noter toutefois : si vous êtes actuellement sous traitement médical, nous ne pouvons que vous recommander de prendre conseil auprès de votre médecin avant de vous supplémenter en CBD.

QUELS SYMPTÔMES LE CBD PERMET-IL DE SOULAGER ?

La carence en cannabinoïdes est une théorie du Dr Etan Russo, neurologue et chercheur en psychopharmacologie, qui envisage que de faibles niveaux d’endocannabinoïdes dans le corps humain entraînent le développement de différents soucis de santé.

Les recherches montrent que notre corps produit uniquement des endocannabinoïdes au fur et à mesure et n’a pas la capacité d’en stocker.

Donc, si vous souffrez d’une blessure, d’une maladie chronique ou si vous produisez naturellement peu d’endocannabinoïdes, il est possible que vous n’en ayez pas suffisamment pour vous atteindre une forme optimale.

Le système cannabinoïde ayant à la fois une action sur l’humeur et des aspects plus physiques, se supplémenter en CBD permettrait de soulager différents symptômes, tels que :

  • l’anxiété

  • les douleurs

  • les inflammations

  • la déprime passagère

  • les sauts d’humeur

Notez aussi que l’efficacité du CBD a été reconnue pour la première fois suite à l’affaire Charlotte Figi, une jeune américaine atteinte de graves et nombreuses crises d’épilepsie.

Des médicaments contenant du CBD sont disponibles en France depuis 2018 pour soulager l’épilepsie réfractaire.

COMMENT LE CBD PEUT-IL INTERAGIR AVEC LES MÉDICAMENTS ?

Bien que le CBD ne soit pas un médicament, cette molécule naturelle interagit avec les médicaments. En effet, elle inhibe l’enzyme cytochrome P450, impliquée dans le métabolisme de nombreux médicaments. Du fait de cette interaction avec l’enzyme cytochrome P450, le CBD peut soit réduire, soit augmenter les effets des médicaments pris.

Dans ce cadre, il est essentiel de ne pas prendre ses médicaments en même temps que son CBD. Respectez un temps de 45 minutes minimum entre la prise de vos médicaments et l’ingestion de CBD (huiles et tisanes, principalement) pour limiter les interactions.

Si vous êtes (ou allez être) sous traitement médical, nous vous recommandons de prendre conseil auprès de votre médecin pour connaître la bonne marche afin de vous supplémenter en CBD.

CBD ET PAMPLEMOUSSE : MÊMES EFFETS ?

De façon étonnante et anecdotique, le CBD a la même action sur une majorité de médicaments que le pamplemousse. En effet, ce fruit inhibe le même groupe d’enzymes. C’est pourquoi les médecins peuvent être amenés à conseiller à leurs patients de ne pas manger de pamplemousse peu avant ou après avoir pris un médicament.

Ainsi, si votre médecin vous indique spécifiquement de ne pas consommer de pamplemousse, ne consommez pas de CBD. Plus encore, si votre médecin ne connaît pas bien le CBD, vous pouvez lui demander si vous avez le droit de consommer du pamplemousse en même temps que vos médicaments.

QUELS SONT LES MÉDICAMENTS LES PLUS SENSIBLES AUX INTERACTIONS AVEC LE CBD ?

D’après des études, les anticoagulants, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les anticonvulsivants et les médicaments pour le traitement de la dépression sont particulièrement sensibles aux interactions avec le CBD.

LISTE NON EXHAUSTIVE DE MÉDICAMENTS À NE PAS MÉLANGER AVEC UNE PRISE DE CBD

  1. Anticoagulants tels que la warfarine et l’héparine

  2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l’ibuprofène et le naproxène

  3. Anticonvulsivants tels que la phénytoïne et la carbamazépine

  4. Médicaments pour le traitement de la dépression tels que la fluoxétine et la sertraline

  5. Bêta-bloquants tels que le propranolol et le metoprolol

  6. Médicaments immunosuppresseurs tels que la ciclosporine et le tacrolimus

  7. Médicaments contre le VIH tels que le ritonavir et le lopinavir

  8. Médicaments pour la schizophrénie tels que la clozapine et la chlorpromazine

  9. Médicaments pour la douleur tels que la morphine et la fentanyl

Comme indiqué à plusieurs reprises dans cet article, quel que soit le médicament qui vous a été prescrit, demandez son avis à votre médecin concernant la prise de CBD. Il saura vous conseiller.

On l’a vu, le CBD a des interactions avec les médicaments du fait de son impact sur l’enzyme cytochrome P450. Cependant, le CBD peut interagir avec d’autres médicaments d’autres manières.

Il est par exemple déconseillé de prendre des sédatifs (comme les benzodiazépines, le phénobarbital et la morphine) avec du CBD. En effet, comme les sédatifs, le CBD peut provoquer des somnolences. Prendre à la fois du CBD et des sédatifs risquerait d’amplifier les somnolences.

Quelles sont les contre-indications du CBD ?

À l’exception des interactions entre le CBD et les médicaments, le CBD est reconnu comme étant une molécule naturelle, particulièrement inoffensive et sans accoutumance. Les contre-indications à la prise de CBD sont donc assez peu nombreuses.

Il existe deux contre-indications à la prise de CBD :

  1. Le CBD est contre-indiqué pour les femmes enceintes ou allaitantes et pour les enfants. Les études sont encore peu nombreuses concernant les enfants et le CBD et il est donc préférable d’appliquer le principe de précaution.

Le CBD est aussi contre-indiqué dans les cas d’insuffisance hépatique ou rénale sévères. Cependant, plusieurs études tendent aujourd’hui à montrer le contraire. À nouveau, il est préférable d’appliquer le principe de précaution et d’écouter votre médecin.

COMMENT MINIMISER LES INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES AVEC LE CBD ?

Pour minimiser les interactions médicamenteuses avec le CBD, deux étapes :

  1. Commencez par demander l’aval à votre médecin (ou à votre pharmacien) concernant les effets du CBD sur le médicament que vous devez prendre. Y’en a-t-il ? Lesquels ?

  2. Si votre médecin vous donne l’accord de consommer du CBD, respectez un temps de 45 minutes entre la prise orale de vos médicaments et la prise orale (ou sublinguale) de votre CBD. Cela permettra de limiter les interactions entre les médicaments et le CBD.

NOTRE ALIMENTATION INTERAGIT-ELLE AVEC LA PRISE DE CBD ?

Et oui, notre alimentation interagit aussi sur la prise de CBD et ses effets ! Plusieurs facteurs peuvent influencer l’efficacité et la durée d’action du CBD dans le corps, et c’est donc, aussi, le cas des aliments que nous consommons. Ainsi, certains aliments peuvent interférer avec la biodisponibilité du CBD dans le corps et réduire son effet.

C’est le cas des :

  • Graisses saturées : Les graisses saturées augmentent l’absorption du CBD, car le CBD est soluble dans les graisses. C’est d’ailleurs pour cela que le CBD est le plus souvent proposé dans une huile. De la même manière, nous vous recommandons par exemple d’ajouter du lait végétal dans votre tisane au CBD pour booster ses effets !

  • Acides gras oméga-3 : S’ils sont présents à trop haute dose, les acides gras oméga-3 peuvent réduire la biodisponibilité du CBD, ce qui signifie qu’une partie du CBD peut être métabolisée avant d’atteindre les récepteurs cibles dans le corps.

  • Céréales et produits céréaliers : Les céréales et les produits céréaliers peuvent réduire l’absorption du CBD en augmentant la production d’acides gastriques dans l’estomac. De façon générale, la biodisponibilité du CBD baisse lorsqu’il est ingéré : c’est pourquoi nous vous recommandons de garder l’huile de CBD sous votre langue pendant une minute avant de l’avaler. La muqueuse sublinguale est un très bon vecteur du CBD !

  • Protéines : Tout comme les céréales et les produits céréaliers, les protéines peuvent réduire l’absorption du CBD en stimulant la production d’acides gastriques dans l’estomac.

Il est important de noter que le CBD peut interagir avec certains médicaments, ce qui peut affecter leur efficacité ou causer des effets secondaires indésirables. Il est donc crucial de parler à un médecin avant de prendre du CBD, surtout si vous prenez déjà des médicaments régulièrement. De plus, certaines conditions médicales peuvent être une contre-indication à l’utilisation du CBD, il est donc important de faire un suivi médical régulier. Enfin, il est conseillé de faire preuve de prudence en utilisant le CBD, car les recherches sur ses interactions médicamenteuses et ses contre-indications sont encore en cours d’évolution.

source: equilibre-cbd.com

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Paiement sécurisé Commandez en toute sécurité
Livraison rapide Expédition & Livraison rapide
Service client À vos côtés 7j / 7 !

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,