Offre de la semaine

Épilepsie et CBD

téléchargement

Il semble acquis que la communauté scientifique considère le CBD comme une option sérieuse pour réduire la fréquence des crises d’épilepsie, le trouble neurologique le plus répandu après la migraine. Des tests cliniques aux quatre coins du globe viennent régulièrement étayer le sujet, dernier pays en date à apporter sa pierre à l’édifice, l’Argentine.

D’après une étude faite en Argentine sur des patients atteints d’épilepsie pharmaco-résistante (réfractaire), le traitement au cannabis médical aurait permis de diminuer les crises de 63 %. Si sur 70 % des cas les traitements habituels fonctionnent, comment peut-on aider les 30 % restant ? C’est ce que les études sur le cannabis médicinal tentent de faire et cette fois-ci, cela se passe en Argentine.

Qu’est-ce que l’épilepsie ?

L’épilepsie est une maladie neurologique chronique. Elle est définie par la répétition spontanée de crises, provoquées par l’hyperactivité d’un groupe de neurones dans le cerveau. Ces crises subites sont le plus souvent de courte durée. Il arrive assez fréquemment qu’une crise de ce type survienne une seule fois chez une personne, et ne se reproduise jamais. Seule la répétition des crises permet de définir une épilepsie.

 

Près de 40 millions de personnes souffrent d’épilepsie à travers le monde, avec une légère prédominance masculine. C’est soit environ une personne sur cent qui en souffre.

L’épilepsie peut débuter à tout âge. Elle apparaît cependant plus fréquemment aux âges extrêmes de la vie, chez l’enfant et chez les personnes âgées. Plus de la moitié des épilepsies commencent pendant l’enfance : chaque année, environ 4 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chez l’enfant.

Parmi tous, 30 % souffrent de ce que l’on appelle l’« épilepsie réfractaire », c’est-à-dire qu’elle ne peut pas être contrôlée par médicaments antiépileptiques. Ce sont les cas, du syndrome de Dravet et du syndrome de Lennox-Gastaut.

C’est pour cela que de nombreuses recherches sont effectuées sur ces types d’épilepsie. Les scientifiques s’intéressent notamment aux cannabinoïdes comme traitement pour améliorer la qualité de vie de ces patients. Et cette fois-ci, c’est en Argentine que nous allons où une nouvelle expérimentation sur le sujet vient d’être effectuée.

 

Expérimentation : épilepsie et traitement au cannabis médicinal

En effet, une étude a été menée durant 6 mois, sur les effets d’un médicament à base de cannabis sur des patients atteints d’épilepsie pharmaco-résistante. Les résultats ont été récoltés jusqu’à février 2022. Ce médicament utilisé, est le premier produit thérapeutique au cannabidiol (CBD), approuvé en Argentine.

Bien que pendant des années, le pays soit resté réfractaire aux traitements à base de cannabis, les bons résultats scientifiques sur le sujet, ont inversé la tendance. C’est ainsi que l’Administration nationale des médicaments, des aliments et de la technologie médicale (ANMAT) a fini par approuver, en novembre 2020, le premier produit à base de cannabidiol (CBD) pour le traitement de l’épilepsie réfractaire, axé sur les enfants. Il s’agit du convupidiol.

C’est un médicament dont l’élaboration est strictement contrôlée pour assurer la sécurité des patients. Il a pour but de traiter les convulsions associées aux syndromes de Dravet et de Lennox-Gastaut.

Ce lundi 23 mai, les résultats du premier rapport préliminaire de pharmacovigilance sur les patients traités par convupidiol pendant six mois de traitement ont été publiés.

 

Observation des patients épileptiques traités au cannabis médicinal :

Ce rapport a pu être effectué grâce à 13 médecins qui ont accepté de fournir des informations sur 93 de leurs patients en traitement avec le dit médicament. L’objectif était de noter l’évolution de la fréquence des crises, du début du traitement jusqu’au bout des 6 mois.

Les résultats : épilepsie et traitement au cannabis médicinal

Selon le laboratoire, les premiers résultats semblent être encourageants. Le cannabis médical pourrait être une alternative thérapeutique efficace, car elle réduirait considérablement les crises de convulsions, d’après le neurologue responsable du service d’épilepsie.

En effet, d’après l’étude observationnelle, 26,5 % des patients ne se sont pas présentés à la visite des 6 mois. Cependant sur ceux qui se sont présentés, 63,86 % des patients ont réduit la fréquence de leurs crises, 4,82 % ont conservé le même nombre de crises, 3,61 % ont abandonné le traitement, et un seul patient a signalé une augmentation de  ses crises.

Cette étude vient donc confirmer les autres, en mettant en valeur les bienfaits du CBD contre les convulsions et dans ce cas, de personnes épileptiques.

 

Le traitement au cannabis médicinal un solution systématique ?

La science est bien en route pour ouvrir les vannes du cannabis médicinal, mais les recherches sont souvent freinées par les répercussions de la mauvaise publicité dont jouit le cannabis récréatif. Entre amalgames, méconnaissances ou mauvaises volontés, les autorités ralentissent parfois les initiatives d’études sur le sujet. Pourtant, on peut observer plusieurs témoignages où ce sont les patients eux-mêmes qui font front, pour soutenir les traitements au cannabis thérapeutique. C’est le cas notamment de l’affaire de M. Baines au Royaume-Uni.

Il faudra encore attendre pour la libération du cannabis médicinal sur tous les territoires comme traitement systématique pour certaines affections ou en post-opératoire. Mais il semble que le passage du postulat à l’axiome, soit en bonne voie.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Paiement sécurisé Commandez en toute sécurité
Livraison rapide Expédition & Livraison rapide
Service client À vos côtés 7j / 7 !

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,